Ce n’est que le début

Route Kisangani Yangami. Archives privées

Le fleuve est encore à traverser. Je suis tout juste parvenue à rédiger une partie des devoirs à rendre. J’ai à peine commencé à dépouiller les archives. Rédiger un mémoire est un objectif encore loin d’atteinte.

Je peux m’accrocher au fait que mes archives sont uniques comme à une bouée de sauvetage. Et aussi à ma famille, des amis, des connaissances enthousiastes qui espèrent lire cette histoire et connaître enfin cette aventure et cette tragédie d’une entreprise au Congo belge ! Le fait de poursuivre un master tout en travaillant à temps plein et en fin de carrière semble être une situation unique aussi. Il faut gérer la frustration de travailler sur des exercices scolaires et de rester encore à la périphérie de mon travail.

Ce ne sont pas mes premiers billets

En 2015, j’avais déjà rédigé des billets. Ils n’avaient pas été publiés dans le cadre de l’université. Donc j’ai créé mon propre blog avec wordpress. J’ai reçu ensuite beaucoup d’encouragements de la part des membres de ma famille. Et, par extraordinaire, des personnes ayant connu Fernand Delmotte et la Planco, d’anciens camarades de pension de ma sœur sont tombés dessus sans que personne ne leur en parle. Ils ont été tout étonnés de trouver des informations sur l’entreprise et des photos qui montraient ce qui leur était cher ! Il est vrai que j’avais soigné les métadonnées…

De l’intérêt du miroir

Revenir et réfléchir sur une pratique en cours n’est jamais inutile. S’arrêter un instant et faire une pause pour mieux avancer est constructif. Devoir rédiger un billet de blog toutes les deux semaines permet aussi de se rendre compte du temps que cela demande. Il règne des idées farfelues sur ce qu’est le Net, comme si tout y coulait de source sans effort parce que les données sont soi-disant dématérialisées. Par cet exercice, on voit bien ce que c’est d’être tâcheron du web. Cela demande bien du travail, de la réflexion et surtout pas mal d’imagination.Et l’on sent bien que les nouvelles formes numériques influent sur le fonds de notre pensée.

Student Flight of South Africa site https://fr.pinterest.com/studentflightza/

Circumambulations

« Je suis un Peau Rouge qui ne marchera jamais en file indienne » affirmait le merveilleux poète Achille Chavée. Ainsi pour moi aussi des chemins de traverse… Cela paraît difficile de tracer des lignes droites, pas même des parallèles entre une journée de travail bien chargée en gros dossiers documentaires, dans le monde des bibliothèques en pleine révolution et une recherche scientifique fondée sur la lecture de centaines de documents. Mon travail n’a donc rien de linéaire. Il y faut malgré tout une certaine organisation. Si l’on calcule, par exemple, qu’il y a, parmi bien d’autres documents, en moyenne deux lettres de Fernand Delmotte par mois entre 1926 et 1949, il faut prévoir d’en dépouiller à tout le moins une ou deux par jour (en s’octroyant un jour de relâche par semaine quand même) pour en arriver à bout en un an à peu près.

Il y a par ailleurs de nombreuses ressources à mettre en parallèle de certaines thématiques, comme par exemple la question de l’occupation des terres par les Européens. Cela se révèle un jeu de piste : on pourrait croire que cela peut se réduire à des idées reçues sur la spoliation des populations autochtones. Eh bien non, ce n’est pas aussi simple. Les conditions de la colonisation belge réservent bien des surprises. Et à parcourir l’historiographie récente sur l’Afrique centrale, on se rend compte que bien des mythologies sur le Congo belge sont battues en brèche.

La méthode tient aussi un peu du parcours de détective. Je croise dans ces archives toute une population de personnages. Je pars ensuite à la recherche sur le web des traces qu’ils ont laissées. Des conditions de vie qui leur étaient imposées par un environnement très contraignant à tous points de vue. Je reconstruis tout un univers. Un paysage. Une communauté de personnes besogneuses, qui cherchaient à gagner leur vie honnêtement et pour qui les choses se sont mal terminées. Le cheminement consiste ainsi à assembler des petites touches et tenter prudemment de recomposer une réalité complexe, contrastée, loin des sentiers battus et des idées reçues.

De toute manière, les découvertes sur la réalité de la vie de Fernand Delmotte et de son entreprise m’auront appris bien des choses précieuses sur moi et sur la signification de l’Histoire.

 

 

Fernand dans sa plantation. Archives familiales

 


delmotte

Doctorat en sciences de l'information et de la communication 2007 Expert en métadonnées Édition numérique en sciences humaines et sociales Histoire moderne et contemporaine née au Congo Belge

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *