Les représentations féminines dans les jeux vidéo

Permettez moi de vous parler de quelque chose qui me tient à cœur : les jeux vidéo. J’étudie l’histoire, que je trouve passionnante, car elle nous apprend nos origines, nous permet ainsi de savoir ce que nous sommes.

L’histoire des jeux vidéo est très récente. Les jeux et les joueurs sont multiples, il est donc nécessaire de faire attention aux généralités. J’ai choisi de travailler sur les jeux vidéo au prisme de la question de genre. Mes recherches s’orientent ainsi plus précisément sur les représentations et la considération des femmes dans le milieu des jeux vidéo.

Tomb Raider, l’idéal du corps type occidental

Source : MAR_LARD, « Genre et Jeu vidéo (1) : Pour le plaisir des yeux masculins », Genre !, 2012, http://cafaitgenre.org/2012/06/01/genre-et-jeu-video-1-pour-le-plaisir-des-yeux-masculins/, consulté le 30 avril 2015.

Source : MAR_LARD, « Genre et Jeu vidéo (1) : Pour le plaisir des yeux masculins », Genre !, 2012, consulté le 30 avril 2015.

Nous avons tous Tomb Raider en tête, avec le corps type de l’idéal de notre société actuelle. Pourtant, les autres représentations féminines dans les jeux interrogent tout autant : qu’elles soient une récompense à la fin d’un jeu ; juste là pour le décor ; pour passer le temps dans GTA ; pour nous permettre d’être inconnu dans Assassin Creed ; ou la fameuse princesse à libérer, la grande majorité des jeux vidéo ne sont pas favorables à l’image des femmes autonomes. Cependant les jeux nous offrent également des représentations de femmes émancipées, comme Lara Croft et Bayonetta. Elles incarnent des héroïnes fortes et indépendantes, mais hyper-sexualisées, constituant davantage  des fantasmes masculins que des modèles pour les jeunes filles.

Sexisme et jeux vidéos

Stéréotypées, ces représentations engendrent un certain sexisme dans le milieu des jeux vidéo, où s’exprime une minorité très virulente. En effet, il n’y a pas que la représentation des femmes dans les jeux qui est à prendre en compte, mais plus globalement la place des femmes dans ce milieu. Nous en avons entendu parler : le Gamergate a dernièrement fait débat . Dans ce milieu longtemps majoritairement masculin, certaines personnes aimeraient conserver cette domination et sont hostiles aux femmes et surtout à celles qui demandent l’égalité.

Source : « Wallpaper : Bayonetta », Jeuxvideo.com, 2009, http://www.jeuxvideo.com/wallpapers/wallpaper-386707.htm, consulté le 9 juin 2014.

Source : « Wallpaper : Bayonetta », Jeuxvideo.com, 2009, http://www.jeuxvideo.com/wallpapers/wallpaper-386707.htm, consulté le 9 juin 2014.

De nombreuses femmes prennent la parole pour dénoncer le sexisme dans les jeux vidéo et subissent des harcèlements et menaces pour leur prise de position. La culture gaming est donc divisée, entre les réactionnaires réfractaires au changement (et misogynes pour certains) – probablement minoritaires – et ceux et celles qui veulent un changement pour plus d’égalité. Entre les deux se trouvent de très nombreux joueurs et joueuses, qui ne prennent pas  part au débat.

Les jeux vidéo désormais omniprésents dans notre société représentent la deuxième industrie culturelle en France. Cependant nous avons pu constater que les représentations féminines dans ce milieu sont généralement stéréotypées. Ces personnages féminins virtuels et la considération des femmes dans ce milieu font souvent l’objet de débat et de contestation. C’est pourquoi des initiatives sont prises pour plus d’égalité tant dans les représentations que dans le milieu. Toutefois les virulentes réactions face aux personnes dénonçant le sexisme dans jeux vidéo nuancent ce bilan.

 


Chloé Delacroix

Chloé Delacroix, étudiante en Master 1 Histoire et Civilisations modernes et contemporaines à l’Université de Toulouse Jean-Jaurès (sous la direction de Sylvie Chaperon).

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.