Des religieux finlandais qui veulent la guerre…

suomen eduskunta

Le Parlement finlandais, Helsinki

L’histoire de la Finlande est caractérisée par une période charnière, au cours de laquelle elle s’émancipe du joug russe afin de prendre son indépendance…

Du 30 juillet 1917, date marquant la dissolution du parlement de Finlande par le gouverneur menchévique Aleksandr Kerensky, au 26 juillet 1919, date à laquelle Karl Juho Ståhlberg a été élu premier président de Finlande, une succession d’évènements ont entraîné cet Etat d’Europe du Nord vers une indépendance progressive. Durant ces deux années, le rôle des hommes d’Eglise siégeant au Parlement n’a pas été des moindres…

Les religieux, acteurs déterminants du conflit

Quel rôle, ou plutôt, quels rôles jouent-ils dans ce Parlement ? Le plus intéressant pour étudier leur influence est la période entre novembre 1917 et janvier 1918. Nous avons d’un côté Arokallio, doyen, Jeune-Finnois, qui penche pour le pacifisme ; de l’autre côté, un autre doyen, Virkkunen, un Vieux-Finnois conservateur et agressif cherche à précipiter la Finlande dans une guerre civile. Il s’agit pour lui d’éradiquer les révolutions socialistes à l’origine des mouvements de grève de novembre. Et entre eux ? Lauri Ingman, le futur archevêque de Turku, ne dit rien, s’efface presque du tableau politique, comme pour dire “je préfère ne pas me prononcer sur cette question mais je soutiens une organisation militaire et je suis pour la guerre civile”. C’est ainsi que nonobstant la position de certains religieux de la trempe d’Arokallio, la machine est en route, la guerre va avoir lieu, en partie à cause des Virkkunen qui militent en sa faveur, en partie à cause des Ingman qui se taisent et laissent le champ libre au gouvernement belliciste de Svinhufvud.

Réécrire l’histoire de la Finlande au travers du prisme du religieux

De nombreux auteurs ont écrit sur l’indépendance finlandaise et sur la guerre civile, essentiellement dans des termes d’histoire politique, économique et sociale. Les religieux sont bien évoqués, mais de manière allusive. Jamais cette période, si cruciale aux yeux de l’histoire du peuple finlandais, n’est abordée en termes d’histoire religieuse. Les députés religieux fin 1917 ne représentaient environ que 5% de l‘Assemblée, et pourtant, leurs interventions –ou leur non-intervention– sont essentielles pour comprendre ce tournant de l’Histoire.

De fait, mes recherches s’intéressent à la position politique de ces députés durant les séances plénières, notamment vis-à-vis de l’ordre du jour. L’étude de leur interventions démontre que la plupart des pasteurs et théologiens du Parlement adoptent la même attitude violente et extrémiste que Luther à la fin de sa vie. Virkkunen consacre ainsi sept pages d’intervention le 26 novembre à calomnier les socialistes. Mais les religieux peuvent aussi promouvoir l’immobilisme juridique : Ingman occupe près de la moitié des interventions à faire durer les débats afin qu’aucune proposition n’aboutisse à un vote.

Fort de ces constatations, je cherche à comprendre leurs attitudes internes (au sein du parlement) et externes (vis-à-vis des évènements), au sujet des relations entre la Suède, la Finlande et la Russie, mais aussi de la loi sur le pouvoir suprême, la proclamation d’indépendance, l’élection du nouveau sénat, la mise en place de corps armés, la question de la famine et des dettes, la reconnaissance de l’indépendance, et ce jusqu’à l’aube de la guerre civile. Dans l’optique du M1, seules les sources parlementaires sont étudiées afin de se centraliser sur les députés uniquement. Durant le M2, en revanche, je croiserai les sources parlementaires avec les archives de la presse afin d’avoir de plus larges points de vue.

 

Article en cours de réécriture


Laetitia Tixier

Actuellement étudiante en M2 recherche en histoire contemporaine, je me spécialise sur l'histoire politique et religieuse de la Finlande entre 1917 et 1919. Je souhaite par la suite me lancer dans une thèse portant sur La volonté d'indépendance en Finlande et en Ukraine entre 1917 et 1920.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.