Claude Bourdet, homme de réseaux et journaliste engagé

Claude Bourdet

Portrait de Claude Bourdet, Musée de l’Ordre de la Libération, DR

La soutenance du premier mémoire de recherche a été l’occasion de confirmer certaines perspectives et de dégager de nouvelles pistes. Il faut continuer d’essayer de saisir Claude Bourdet en ses réseaux, mais ceci doit être fait au bénéfice d’une compréhension générale de l’engagement de cet ancien chef de la résistance qui se fit journaliste, intellectuel et homme politique.

Un journaliste en ses réseaux

Le mémoire de M1, intitulé Claude Bourdet, un journaliste en ses réseaux, se fixait comme objectif de montrer en quoi il pouvait être intéressant d’entreprendre une reconstitution des réseaux de Claude Bourdet. Il s’agissait de reprendre en cela un des principaux outils recommandés par l’histoire des intellectuels, tout en essayant de fonder théoriquement et méthodologiquement cette première ébauche de recherche grâce aux « études de réseaux » réalisées en anthropologie et en sociologie.

Une mise au jour des réseaux de sociabilité de Claude Bourdet semble pouvoir être possible, notamment grâce à l’importante correspondance personnelle conservée à la Bibliothèque nationale de France. Je n’ai pu pour l’instant la consulter que de façon rapide et partielle, mais des catégories ont tout de même pu émerger afin de classer les correspondants qui sont autant de membres des réseaux de Bourdet. Quatre « groupes » ont ainsi été repérés, formant autant de pôles autour desquels le réseau de sociabilité de notre journaliste s’organiserait. Ces groupes dressent un portrait en creux de Claude Bourdet puisqu’il s’agit d’anciens résistants, d’intellectuels, d’hommes politiques et de journalistes. Le contenu des lettres a en outre permis de mieux cerner la nature des liens qui structurent ces réseaux de sociabilité, qu’il s’agisse de relations amicales, professionnelles, politiques ou encore de la continuation après-guerre de solidarités forgées dans la clandestinité.

Comprendre un engagement

En ce qui concerne la suite des travaux, il est ressorti de la soutenance que la piste du réseau doit encore être explorée, notamment à partir des sources épistolaires. Mais au-delà de cet approfondissement, il semble qu’un déplacement du regard s’impose. Le réseau de sociabilité est en quelque sorte un cadre permettant une meilleure compréhension de l’action de Claude Bourdet, de son engagement. Ce qui a motivé ces travaux consacrés à l’étude de son parcours, ce sont précisément les positions fortes prises par celui-ci, notamment dans la dénonciation des exactions commises par l’Armée française en Algérie, et ce, avant que la guerre n’éclate. En effet, un des principaux faits d’armes de Bourdet reste cet éditorial publié dans France-Observateur du 6 décembre 1951 : « Y a-t-il une Gestapo algérienne ? » On doit alors s’engager dans une étude minutieuse des écrits de Bourdet, notamment les éditoriaux de Combat (de 1947 à 1950) et de France-Observateur (de 1950 à 1964) afin de les mettre en parallèle avec ce que nous apportera une mise au jour plus détaillée de ses réseaux.

 


Pierre Hamdi

Etudiant en Master 1 Histoire et civilisations modernes et contemporaines et aspirant journaliste. Mon travail , mené sous la direction de Jacques Cantier, porte sur la figure du journaliste engagé pendant la guerre d’Algérie. Avant tout cela, deux années d’histoire à l’Université Rennes 2, une année de philosophie et une Licence de Sciences Politiques à l’Université Rennes 1 et un Master 1 de Sciences Politiques et Relations internationales à l’Université de Marmara d’Istanbul.

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. 18 décembre 2016

    […] Pierre Hamdi, Claude Bourdet, homme de réseaux et journaliste engagé […]

  2. 16 février 2017

    […] objectifs de mes travaux est de reconstituer les réseaux de sociabilité du journaliste Claude Bourdet en m’appuyant […]

  3. 23 février 2017

    […] pas le sentiment d’avoir eu suffisamment de temps pour éprouver les méthodes et les objectifs présentés au long de ces billets censés donner un aperçu de mes tribulations […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *