Dorénavant, élever son point de vue

Ogonjo La plaine d'Iswa Archives familiales

Ogonjo La plaine d’Iswa Archives familiales

Le jury  de M1, lors de la soutenance, a fait apparaître  qu’il était nécessaire de développer les éléments propres à l’histoire de l’entreprise Plantations du Congo Oriental (Planco), de 1926 à 1960 au Congo belge. Durant le travail de M1, la source principale traitée était la correspondance du fondateur. Cela semble maintenant insuffisant.

Le M1 a été consacré à la découverte des archives déposées à l’Université catholique de Louvain. Il a  donc fallu réfléchir à une méthode pour étudier l’histoire d’une entreprise. Durant cette année, le point de vue de l’entrepreneur a été privilégié et sa correspondance très abondante a été étudiée. Le traitement des documents comptables pose problème dans la mesure où il faut tenir compte du contexte de la législation belgo-congolaise de l’époque.

 M2 : un beau chantier en perspective

Revoir le plan du futur mémoire est nécessaire, en insistant sur la production de café. Le travail à mener dorénavant doit être centré sur le fonctionnement de la société. Patrick Verley, dans son ouvrage de 1994, distingue quatre types d’activités :

  • la gestion d’une production ;
  • la gestion d’une main-d’œuvre ;
  • la gestion d’une commercialisation, des relations avec un marché, des relations avec un marché de produits sur lequel l’entreprise doit savoir s’adapter ;
  • la gestion du financement.

Ces quatre éléments peuvent me servir de fils conducteurs pour approcher le fonctionnement de la Planco et traiter sa production de café principalement.

En prévision

La poursuite du travail en M2 passe d’abord par la copie des documents qui sont archivés dans les centres de l’Université catholique de Louvain et les archives africaines du SPF Affaires étrangères à Bruxelles. Le planning prévu s’établit comme suit :

  • Vacances de la Toussaint : recueil des informations complémentaires aux archives africaines à Bruxelles ;
  • Vacances de Noël : travail de copie numérique des éléments importants des archives à poursuivre à Louvain-La-Neuve ;
  • Tout au long de l’année : création d’une base de données avec le travail de dépouillement de la correspondance de Fernand Delmotte et des informations sur le café.

Je vais reprendre tous les documents officiels publiés par l’entreprise : bilans annuels, rapports sur les exercices annuels, dossiers préparatoires, listes de fournisseurs etc. Je vais intégrer les valeurs chiffrées dans la base de données pour faire apparaître une vision du fonctionnement de la société. Les lettres du fondateur se révèleront alors utiles pour donner une vision de la vie sur place, des réseaux avec les personnes locales dans la région de l’Ituri, des relations de la société avec la métropole et de la mise en place d’un début de mondialisation qui se dessine à cette époque.

Travailler avec d’autres chercheurs

Musée Royal de Tervuren. Exposition universelle 1910. Wikipédia. https://fr.wikipedia.org/wiki/Mus%C3%A9e_royal_de_l'Afrique_centrale#/media/File:KMMA_reclame.jpg. Domaine public

J’ai pris contact avec deux chercheurs du Musée Royal d’Afrique Centrale (MRAC) à Tervueren qui travaillent sur les questions coloniales. Ils se montrent très intéressés par ces archives qui ont, semble-t-il, un caractère unique dans le contexte du Congo belge avant l’indépendance. Guillaume Léonard a rédigé un article sur les planteurs de café du Kivu dans l’ouvrage L’afrique belge aux XIXe. Par ailleurs, de nombreux échanges ont lieu avec des témoins qui ont vécu dans la région et ont connu la Planco. La petite-fille du fondateur est la précieuse mémoire de la famille. Des personnes de la famille Delmotte possèdent ou retrouvent des documents d’archives familiaux.

Aux archives africaines du SPF Affaires étrangères à Bruxelles : l’archiviste m’aide à retrouver les documents de la société conservés par le ministère des colonies et le bibliothécaire m’oriente dans les sources écrites qui datent de cette époque. Enfin, faire appel aux historiens d’entreprise et d’histoire économique à Toulouse doit permettre de traiter la société dans ses aspects fonctionnels.

 

Crédits image à la Une : tous droits réservés Stéphanie Delmotte


delmotte

Doctorat en sciences de l’information et de la communication 2007
Expert en métadonnées
Édition numérique en sciences humaines et sociales
Histoire moderne et contemporaine
née au Congo Belge

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *