Les émeutes urbaines et les médias dans les années 1980 : Zoom sur le cas français et anglais

"La Grande-Bretagne dans la tourmente" Une du Daily Express, 11 juin 1981

« La Grande-Bretagne dans la tourmente » Une du Daily Express, 11 juin 1981

Au début des années 1980, de part et d’autre de la Manche, les médias sont focalisés sur les émeutes urbaines qui secouent des quartiers populaires en France et en Angleterre. Quelles sont les raisons de ces émeutes ? Quels discours sont adoptés face à ces phénomènes ? Cri de détresse social, problèmes d’une population immigrée mal intégrée, conséquences de politiques ignorantes et inactives ?

Divers discours médiatiques émergent alors, entre réalité et fantasmes.

80’s : les émeutes urbaines sur le devant de la scène médiatique

Je travaille sur le traitement médiatique qui a été fait de ces évènements. Durant les années 1980, divers discours autour de la thématique des émeutes urbaines dans les quartiers populaires se dessinent dans les médias.

En Angleterre comme en France, les interrogations sont sensiblement similaires. Bien que l’histoire globale de ses deux pays soit considérablement différentes, il semblerait qu’au cœur de ces années-là, les discours des médias français et anglais se sont véritablement entremêlés à propos de l’analyse de cette violence urbaine naissante. En effet, les médias s’interrogent sur le pourquoi. Pourquoi ces émeutes ? Pourquoi ces violences ? Pourquoi dans ces quartiers précisément ? C’est alors que l’on constate la similitude des interrogations entre les médias français et anglais. L’immigration, la conjoncture socio-économique, les conditions de vie dans les quartiers populaires, les politiques sourdes : les médias s’essayent à l’analyse.

Les intellectuels vont mettre du temps avant d’intervenir sur la question des émeutes urbaines. Les médias sont finalement, dans les années 1980, les seuls à tenter d’analyser les évènements qu’ils couvrent de manière inédite.

1981 : De Londres à Lyon, l’effet de miroir

1981 est l’année sur laquelle je vais me concentrer en grande partie durant ma première année de master. L’année 1981 est ce que l’on pourrait appeler « l’année miroir ». En avril 1981, à Brixton, un quartier de l’est de Londres, des émeutes d’une violence sans précédent éclatent. Quelques mois plus tard à Vénissieux, durant l’été, des incidents comparables sont constatés. Dans les médias, les rapprochements se font vite, et les comparaisons ne tardent pas à s’opérer. Il m’est donc possible de porter un regard croisé sur la manière dont les médias se sont emparés de cette problématique.

Vénissieux après les émeutes, juillet 1981, hall d'immeubles dans la cité des Minguettes, exposition Bonnevay Mohammed Lounes

Vénissieux après les émeutes, juillet 1981, hall d’immeubles dans la cité des Minguettes, exposition Bonnevay Mohammed Lounes

Sources et perspectives ?

Sur le plan des sources, je vais étudier plusieurs périodiques français et anglais, à des échelles différentes (nationale, régionale..). Des journaux aux lignes éditoriales divergentes. Je compte également solliciter des sources audiovisuelles pour diversifier les formes de médias.

J’aimerais, à terme, élargir mon étude en traitant dans le détail plusieurs émeutes de la décennie étudiée, pour pouvoir rendre compte de l’évolution du discours des médias à travers les années. Si la couverture médiatique des événements de 1981 est relativement importante, elle n’est en aucun cas comparable à la machine médiatique qui s’est développée dans les années 1990 et a fait de la violence urbaine une thématique de premier plan.


Mounia Benosmane

Étudiante à l’Université Toulouse-II, inscrite en master 1 Histoire et Civilisations Moderne et Contemporaine, sous la direction de Mme Laure Teulières, mes recherches portent sur les émeutes urbaines qui se sont déroulées dans les années 1980 en France et en Angleterre au travers du discours médiatique.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *