L’après M1 : la soutenance comme tremplin avant le grand saut

Archives et vieux documents, tous droits réservés (Flickr J@y C)

Archives et vieux documents, tous droits réservés (Flickr J@y C)

Passée la difficile épreuve de la soutenance, il est important de vite se remettre en selle, afin de ne pas perdre de vue les enjeux de la recherche et surtout ne pas omettre ou oublier les réflexions à propos du mémoire de M1. Le M2 est donc l’année charnière où la réflexion et la recherche continuent, s’entremêlant à l’expérience acquise par l’apprenti historien durant la première année et aux remarques faites à la soutenance, remarques qui vont façonner la deuxième partie de recherche.

La soutenance aura permis principalement de mettre en lumière les principales erreurs commises durant l’élaboration de la première partie de ce mémoire. Le titre, lui ne changera pas, à part peut-être les bornes chronologiques délimitant le sujet. Pour l’instant, la recherche se base sur la période 1937-1950, mais l’épluchage plus approfondi des sources met en lumière le fait que les deux versions de Christophe Colomb envisagées après la période visée peuvent être aussi très intéressantes à étudier. Par ailleurs, la soutenance a révélé l’approche trop psychologisante de la première partie du sujet, approche qu’il faut corriger afin de revenir à une histoire factuelle, à une démarche totalement scientifique, sans digressions et avec une organisation des idées plus maîtrisée.

Un sujet en perpétuelle évolution

Abel Gance, Tous droits réservés, Cinémagazine (5 mars 1926), Fonds 12.9-1 (Archives de la Cinémathèque de Toulouse)

Abel Gance, Tous droits réservés, Cinémagazine (5 mars 1926), Fonds 12.9-1 (Archives de la Cinémathèque de Toulouse)

L’idée de sujet ne change pas vraiment en soi, véritable continuité de la première année, mais l’approche avec laquelle il sera traité et les nouvelles méthodes de travail vont façonner cette recherche différemment. Cette deuxième partie tend à aborder plus concrètement et plus en profondeur les deux œuvres inachevées du sujet, Christophe Colomb et Giselle. Si le premier mémoire replaçait Abel Gance au centre de la scène, évoquant sa carrière, sa vie et sa vision artistique; la seconde partie se concentre principalement sur ses deux projets. Il s’agit de définir le rôle de tous les protagonistes impliqués dans ces projets, qu’ils soient réalisateurs associés, scénaristes convoqués, acteurs pressentis, chorégraphes contactés, compositeurs envisagés… Il s’agit aussi de définir une chronologie claire et précise, et déterminer l’ensemble des destinations visitées par Gance pendant la période.

Ces déplacements doivent être systématiquement croisés avec les dates des correspondances consultés, ainsi qu’avec les lieux d’émission et de réception. Une fois ces données récupérées, il faudra les coupler aux éléments présents dans la biographie d’Abel Gance de Roger Icart. Son association aux régimes de Vichy et de Franco, ses alliances douteuses au nom de l’art et du financement de ses projets sont des éléments primordiaux et captivants à aborder.

Comparer les différentes versions de scénarios sera aussi une des grandes parties de ce mémoire de seconde année. Le travail est rigoureux et long, mais il est intéressant de rendre compte des évolutions du scénario au fil des nouvelles associations de producteurs, selon les acteurs envisagés pour le rôle ou encore les coups fourrés et les vols de projets. Les scénarios doivent aussi être mis en perspective avec la véracité historique, par exemple avec la vie de la vie de Christophe Colomb.

Tirer profit des expériences vécues

Le Master 1 m’a principalement aidé à définir un premier embryon de sujet, me familiariser avec la recherche, à développer de nouvelles méthodes de travail. La comparaison des expériences au sein de la promotion a été le principal moteur pour la réalisation du premier mémoire. La multitude des sujets offre une multitude de cas de recherche différents et la mise en commun de ces expériences a permis l’élaboration de la recherche. La prise de contact avec des chercheurs sur le même sujet a été quelque peu frileuse et délicate, préférant par la suite ne plus prendre contact avec des historiens. L’expérience et la gentillesse des archivistes, en plus de leur disponibilité et de leur aide constante a été une aide précieuse tout au long de l’année et encore plus depuis la rentrée en Master 2.

Organisation : maître-mot de cette année d’étude

L’idée générale de ce Master 2 est l’organisation, personnelle et des idées. Des idées d’abord car c’est l’élément qui ressort le plus après la soutenance de Master 1. Le manque de cohérence tend à perdre le lecteur et rend la recherche bancale, de même que son développement et les conclusions qu’elle est censée apporter. L’organisation personnelle ensuite, car la deuxième partie du Master se fera à Glasgow, avec le programme Erasmus, expérience enrichissante qui permettra la découverte d’une nouvelle école historique, une pensée différente et un univers totalement nouveau. Le stage professionnel, qui se déroulera surement entre novembre et décembre à Londres prendra lui aussi du temps. Ces deux évènements, capitaux pour l’après Master vont déstabiliser l’organisation, mais c’est à l’apprenti chercheur de gérer l’ensemble de la meilleure des manières.
Credits image à la une : Tous droits réservés, Revue La Cinématographie, 6 novembre 1920, Fonds 12.9-1 (Archives de la Cinémathèque de Toulouse)


Alessandro Bessy

Etudiant en Master 2 recherche en Histoire contemporaine (2015-2016) avec une spécialisation en histoire du cinéma, Les recherches d’Alessandro Bessy se portent actuellement sur les œuvres inachevées d’Abel Gance de 1937 à 1973 sous la direction de Mme Natacha LAURENT. Cette deuxième année de Master lui permettra d’aborder plus en détails les deux projets de Gance, Giselle et Christophe Colomb, esquisses grandioses d’un auteur en quête d’une nouvelle consécration artistique.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 1 novembre 2016

    […] Alessandro Bessy, L’après M1 : la soutenance comme tremplin avant le grand saut […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *