[ITW] Didier Foucault : La médecine et ses marginaux : les praticiens entre légitimation institutionnelle et reconnaissance par le public (XVIIIe – XXe siècle)

SONY DSC

Tous droits réservés La Dépêche du Midi

Cette interview fait suite à l’intervention de Didier Foucault dans le séminaire « Marges, marginalités et marginalisation » du laboratoire Framespa. Elle a été préparée dans le cadre de l’UE de stage des étudiants de master 2 au laboratoire Framespa et réalisée par Hugues Raynaud et Maïté Recasens le 20 janvier 2016.

Didier Foucault est professeur émérite d’histoire moderne. Ses recherches portent sur l’histoire intellectuelle et l’histoire des sciences, plus particulièrement sur celle du libertinage et des libertins, ainsi que de la médecine. Il a également travaillé sur le rectorat et les recteurs de l’académie de Toulouse.

buildingLa bio

Didier Foucault a fait ses études à l’Université de Toulouse 2 – le Mirail. En 1980, il présente son mémoire de maîtrise consacré à « Lectoure pendant la Révolution : 1789-1794 », sous la direction de Jacques Godechot. Agrégé d’histoire, il soutient en 1997 sa thèse intitulée « Un philosophe libertin dans l’Europe baroque : Giulio Cesare Vanini (Taurisano, 1585 – Toulouse, 1619) » sous la direction d’Yves Castan.
Il est l’auteur d’ouvrages consacrés au libertinage et a dirigé de nombreux travaux sur la médecine tels que « Médecine et médecins à Toulouse au siècle des Lumières » (Méridiennes, 2010) et « Lutter contre le cancer, 1740 – 1960 » (Privat, 2012).
Membre permanent de Framespa, il a exercé diverses fonctions au sein de l’université de Toulouse II – Le Mirail, notamment la vice-présidence du Conseil d’administration de l’Université de 2002 à 2006. Membre du Centre d’Étude d’histoire de la médecine de Toulouse, responsable de l’axe de recherche Santé et Société du laboratoire Framespa, il est à présent professeur émérite d’histoire moderne et membre associé du laboratoire Framespa.

notebookLa biblio

Une bibliographie des publications de Didier Foucault est librement disponible sur Zotero.

video-cameraL’interview

  • « Icons Designed by Freepik and distributed by Flaticon »
  • Crédits image à la Une : CC Pixabay Marc87

Maïté Recasens

Titulaire d'un master en Histoire moderne, elle a soutenu en 2016 un mémoire de recherche à propos la mémoire des Guerres de Religion à Toulouse (XVIe-XIXe siècles). Elle est actuellement doctorante contractuelle au sein du laboratoire Framespa, financée par le laboratoire d'excellence Structuration des Mondes Sociaux, à l'université de Toulouse - Jean Jaurès sous la direction de Valérie Sottocasa. Ses recherches portent sur l'articulation entre mémoires des Guerres de Religion et constructions identitaires dans les villes du Midi à l'époque moderne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *